Chrétiens et païens à Lohuec

Temps de lecture : 4 minutes

Lohuec (Lohueg) est une commune que je connaissais assez mal, même que j’habite à 5 kilomètres d’elle. C’est qu’elle se trouve sur le mauvais côté de la ligne, c’est-à-dire dans les Côtes-d’Armor. J’habite littéralement sur la frontière entre les départements, mais je fais toutes mes courses dans le Finistère et quand je vais aux Côtes-d’Armor c’est pour explorer, plus loin.

J’avais, cependant, une maison préférée à Lohuec, que j’ai vu plusieurs fois de notre voiture. Je ne connais rien sur les habitants, mais ils ont l’air très sympa ! Ils ont deux gwenn-ha-du (drapeau breton), des hermines sur les volets, un triskel et les mots régionalistes écrits, en breton, sur leur maison.

Maison à Lohuec

Comme j’avais honte de n’avoir pas vraiment exploré notre commune voisine, j’ai décidé à le faire hier soir en commençant par un lieu païen de l’ère néolithique : l’allée couverte de Kernescop.

Allée couverte de Kernescop

Selon le bulletin n°7 de l’an 1897 de la Société d’émulation des Côtes-d’Armor (trouvez-le ici), il y a une théorie, datant des années 1890, que les pierres viennent d’une carrière de granit à Bolazec. En tant que Bolazecoise, je peux vous dire qu’on a beaucoup trop de pierre chez nous. Moi, j’habite sur un rocher et l’ancienne propriétaire a même acheté du sol pour qu’elle puisse avoir une pelouse.

Il y a plusieurs légendes autour de l’allée. On disait à l’époque qu’il y avait deux chambres sous l’allée. L’une était remplie d’or et l’autre servait à une fée. Elle était sans doute la reine des fées, parce qu’elle portait une robe blanche et une couronne d’or. Elle apparaissait sur le toit de l’allée le nuit de Noël.

On disait aussi que c’était les sauvages avaient caché leur or sous les pierres. Ces sauvages vivaient en Bretagne à l’époque, donc on dirait qu’il s’agit peut-être des Gaulois pré-chrétiens. En 1800 on a essayé à trouver cet or, sans beaucoup de chance.

On entendait aussi à l’époque (Et peut-être aujourd’hui ? Il faut demander aux vaches !) souvent des grondements près des pierres.

L'allée couverte de Kernescop Allée couverte de Kernescop

Si vous allez de Bolazec sur la route de Lohuec (Route de Morlaix), prenez la deuxième à droite après le hameau de Kernescop. C’est une route asphaltée. Il y a des panneaux qui indiquent la route vers l’allée, mais on ne les voit pas avant qu’on tourne. Si vous allez de Lohuec, ayant sorti le bourg et roulé en plein campagne quelques centaines de mètres, prenez la première à gauche. Vous verrez les panneaux. Le site n’est pas accessible ni avec une chaise-roulante ni avec une poussette, et j’imagine que le sentier est glissant après la pluie. Si vous avez peur des vaches, ne pas y aller. Elles sont enfermées, mais le sentier est si étroit qu’elles peuvent probablement vous lécher, le cou tendu, si elles le veulent bien.

Les vaches de Kernescop

 

Après, je suis allée pour voir un lieu un peu plus chrétien dans le bourg : l’église Saint-Judoce aussi dit l’église Saint-Pierre.

Église Saint-Judoce à Lohuec

C’est une église très typique pour la région et comme beaucoup des églises de l’alentour, il y a une partie plus ancienne et une partie reconstruit par un atelier à Morlaix (et c’est le même atelier pour un grand nombre d’églises ici chez nous). Les parties plus vieilles datent du XVe siècle et les plus modernes sont construites entre 1803 et 1805.

Église Saint-Judoce à Lohuec

Notez les canons ! Il s’agit des canons en pierre, bien sûr, mais des canons quand même, sur la maison de Dieu. On ne voit pas ça en Suède, même pas sur les églises qui datent de l’époque catholique.

Église Saint-Judoce à Lohuec

 

C’était un très petit excursion, mais c’était sympa et maintenant je connais mieux les alentours. C’est fou que je ne suis jamais allée à l’allée couverte de Kernescop. Je passe le panneau parfois quand je cours. Avez vous des endroits proche à vous que vous n’avais jamais vraiment visité ?

Faustine est suédoise par naissance, bretonne par choix. Un jour, peut-être, elle sera française. Elle est écrivain et elle vit dans le Finistère.

Cherche-tu les commentaires ? On n'en a plus. (Dessolée !)
Continuons la conversations sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter