Découverte du patrimoine médiéval à l’Abbaye Saint-Maurice

Temps de lecture : moins qu'une minute

Perle cachée dans la forêt de Carnoët, sur les rives de la Laïta, l’Abbaye Saint-Maurice est aussi belle qu’inattendue.

Le soleil brille sans merci dans le Finistère Sud quand nous garons la voiture, mon mari et moi, dans un pré fraîchement tondu, à proximité du site de Saint-Maurice à Clohars-Carnoët. Soulagés par l’ombre des arbres, nous poursuivons à pied en prenant un chemin. Le remblai est boisé, certes, mais nous ne savons pas encore que nous sommes en train de passer d’un monde campagnard, avec ses champs et ses bocages, à un petit paradis forestier.

Tout à coup, l’eau s’étale en grand étang dans une magnifique vallée. On est à marée basse et les goélands sont venus en masse sur le lit nu de la rivière pour regarder les sportifs dans leurs canoës. Les pique-niqueurs et les randonneurs sont également nombreux, afin de profiter du superbe panorama. C’est ici, où la forêt se mêle à la nature sauvage, que l’abbaye cistercienne de Saint-Maurice a été érigée au cours du XIIe siècle.

Lire davantage sur #MaCornouaille

Faustine est suédoise par naissance, bretonne par choix. Un jour, peut-être, elle sera française. Elle est écrivain et elle vit dans le Finistère.

Cherche-tu les commentaires ? On n'en a plus. (Dessolée !)
Continuons la conversations sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter