La chapelle de Saint-Herbot

Temps de lecture : 2 minutes

J’avais passé la chapelle de Saint-Herbot, près d’Huelgoat (an Uhelgoad), plusieurs fois en route de Châteaulin (Kastellin), Douarnenez ou Quimper (Kemper), mais l’idée de l’aller voir vient d’une lectrice du blog, Estelle (son blog : Couturistique), sur Instagram. Je suis très reconnaissant, parce que c’est une chapelle magnifique.

Selon mon mari, Magnus, la chapelle de Saint-Herbot a l’intérieur le plus beau de toutes les chapelles que nous avons vue ensemble en Bretagne. Hélas, c’est un intérieur qui est difficile à photographier comme les détails sont très fins sur un assez grand surface.

Chapelle Saint-Hérbot

« C’est une chapelle, ça ? » dit Magnus en sortant la voiture.

« Oui, dis-je, elle a été rétrogradée d’église. »

J’ai lu, à maintes fois, de cette type de rétrogradation, mais c’est quelque chose que nous comprenons mal, nous les nés-luthériens d’un pays plus ou moins post-chrétien. L’idée d’un christianisme vivant est un peu bizarre et les mots comme église, cathédrale ou chapelle désignent pour nous un genre de bâtiment et pas un genre d’usage. En effet, les bâtiments dits religieux, en Suède, sont divorcés de leur fonction. Ils sont des grandes salles et parfois il y a quelqu’un au front qui parle de Dieu en termes légères et populistes, mais ce n’est pas nécessaire. Il y avait un grand débat dans les médias il y a quelques années parce que les écoles voulaient interdire le mot Dieu dans les églises quand elles louaient une église (et un prêtre pour parler aux enfants) pour la fin de l’année et certains prêtres ont refusé.

La chapelle, à l’époque l’église paroissiale, est construit à la fin du XVe siècle sur l’endroit d’une ancienne église qui était détruite lors de la Guerre de Succession (1341-1364). Certaines parties sont dus au mécénat d’Anne de Bretagne !

Chapelle Saint-Hérbot Chapelle Saint-Hérbot

La chapelle porte le nom du Saint Herbot, un saint breton qui est venu de la Grande-Bretagne dans le VIe siècle et s’est installée à Berrien dans les Monts d’Arrée (Menez Are) où il a vécu en ermite, une sorte de saint sauvage obéi par les animaux de la forêt. Il y a aussi un légende à propos du Saint Herbot et le chaos d’Huelgoat (qui n’était qu’un hameau de Berrien à l’époque). On dit que les femmes de Berrien étaient furieuses parce que leurs maris écoutaient au saint au lieu de travailler, donc elles ont pourchassé le saint en jetant des pierres. Le saint a ainsi leur maudit, que la paroisse ne soit jamais désempierrée.

Je me demande si Bolazec (Bolazeg) aussi n’était qu’un hameau de Berrien à l’époque parce que je ne peux pas désempierrer mon terrain non plus.

Chapelle Saint-Hérbot Chapelle Saint-Hérbot Chapelle Saint-Hérbot

Faustine est suédoise par naissance, bretonne par choix. Un jour, peut-être, elle sera française. Elle est écrivain et elle vit dans le Finistère.

Cherche-tu les commentaires ? On n'en a plus. (Dessolée !)
Continuons la conversations sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter