Le patrimoine pour petits et grands dans la Forêt de Beffou

Temps de lecture : 3 minutes

Est-ce qu’il y a des endroits que vous passez assez souvent lesquels vous vous rendez compte que vous n’avez jamais vraiment explorés ? Pour moi, la Forêt de Beffou (Koad ar Markiz) était un tel endroit. Une grave erreur de mon part : c’est non seulement une belle forêt, mais un endroit pédagogique pour petits ainsi que grands.

la forêt de Beffou

Nous avons souvent remarqué que c’est une belle maison, le Manoir de Beffou, en prenant la D11 de temps en temps quand nous avons passé de temps dans les Côtes-d’Armor. « Sans doute une propriété privée, je disais à Magnus. Dommage. » Mais on ne parlait pas de cette forêt départementale, jusqu’ici. Il y a quelques jours je me suis demandée, au milieu de notre grande rénovation de la salle de bain (ça fait trois semaines qu’on n’a ni salle de bain ni des tuyaux d’évacuation dans notre longère) : que faire à Loguivy-Plougras (Logivi-Plougraz) ? C’était en ce moment que je suis tombée sur les chemins balisés de la forêt de Beffou. Nous avons vraiment eu besoin de quelques heures sans de la poussière de rénovation, ainsi deux jours plus tard nous nous sommes déplacés les 12 kilomètres jusqu’à la forêt.

La Forêt de Beffou couvre 630 ha de terrain, sur lesquels vous trouverez un sentier randonnée à pied de 7 kilomètres (balisage jaune), qui vous emmène à l’allée couverte de Brohet, l’étang Beffou, une route romaine et le point culminant du Trégor (322 mètres), ainsi que deux sentiers un peu plus longs pour les vélos et les chevaux. Mais je vous ai promis quelque chose pour les enfants… voilà : Le sentier de Job le bûcheron ! Cette promenade facile et balisée ne dépasse pas 2 kilomètres et elle est pleine de panneaux d’information. À la fin du sentier vous trouverez aussi la hutte du sabotier.

la forêt de Beffou

Cette jolie petite promenade vous apprend comment marche les fourmilières, qui est le blaireau et les noms de parties des arbres. Vous apprendrez aussi les noms des plantes en Breton et des grandes poèmes françaises qui ont pour sujet le monde naturel. Ma seule plainte est que ce bilinguisme public ne touche que les noms. C’est bien que les enfants francophones apprend quelques mots en Breton, mais ça donne l’impression que le Breton est quelque chose d’exotique et morte, le latin de l’ouest.

la forêt de Beffou

En plus d’explorer un peu ce sentier de Job le bûcheron, nous avons suivi le petit sentier de 7 kilomètres balisé jaune. C’est un beau chemin, mais je vous avertis qu’il est vallonné. Il y a un sommet de 322 mètres, quand même !

la forêt de Beffou l'étang de Beffou Allée couverte du Brohet Allée couverte du Brohet

Comme la forêt est si proche à celle de Huelgoat, c’est impossible de ne pas comparer les deux. Donc, quelle est la meilleure ?

Pour une randonnée courte et pédagogique avec des enfants, je dirais : la forêt de Beffou.

Pour une randonnée avec plus de « choses » à voir, je dirais : la forêt de Huelgoat.

Pour une randonnée moins touristique et plus paisible, je dirais : la forêt de Beffou.

Pour aller à la crêperie après votre randonnée, je dirais : la forêt de Huelgoat.

Pour se sentir comme si on est vraiment dans la forêt, je dirais : la forêt de Beffou.

Pour les vues les plus spectaculaires, je dirais : la forêt de Huelgoat.

Et, bien sûr, pour se vanter sur Facebook, il vous faut choisir la forêt de Huelgoat. C’est celle-ci que tout le monde connaît. Moi, comme j’ai le privilège d’habiter dans l’alentour, je vais passer beaucoup de temps dans toutes les deux.

Faustine est suédoise par naissance, bretonne par choix. Un jour, peut-être, elle sera française. Elle est écrivain et elle vit dans le Finistère.

Cherche-tu les commentaires ? On n'en a plus. (Dessolée !)
Continuons la conversations sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter