Pain d’épice scanien

Temps de lecture : 2 minutes

Je passe quelques semaines en Suède et ici on a un proverbe : « On prend les coutumes d’où on est arrivé. »

J’ai ainsi passé mon temps libre dans la cuisine, en faisant du pain suédois. Vous connaissez, sans doute, le pain croquant. En France, nous avons le pain croquant de Wasa mais les français n’importent que le pain croquant le plus fastidieux. Le vrai pain croquant est beaucoup plus délicieux. Moi, je préfère le pain croquant au levain de seigle avec des graines, fait maison, mais en Suède, même si vous aimez le pain croquant de Wasa il y a plein de choix. Wasa produit le pain croquant à cannelle et aux herbes français (oui, je le jure), par exemple. Vous connaissez aussi, je crois, nos pains polaires. Mais j’ai aussi fait les pains au levain traditionnels, sur la farine de seigle, le sirop malté, le zeste d’orange amère et le graine de fenouil, d’anis et de carvi. Mais ce que je veux partager aujourd’hui c’est le pain d’épice de mon ancienne patrie, la Scanie.

En Suède on mange le pain d’épice moelleux comme en France (mais on le fait sans le miel). Pour la plupart c’est un gâteau de l’automne et de l’hiver. On mange aussi le pain d’épice croquant, les bonhommes de pain d’épice, comme en Allemagne et en Grande Bretagne, mais on ne les mange que vers Noël.

Pain d'épice de Scanie

Pour terminer, on mange aussi quelque chose entre le pain d’épice moelleux et le pain d’épice croquant. C’est dans ma région, dans le sud, la Scanie, qu’on mange toute l’année le pain d’épice scanien. Il n’est ni croquant ni moelleux, et il n’est pas salé mais pas trop sucré non plus. Nous le mangeons avec la beurre, la confiture ou le fromage à pâte dure.

Pain d’épice scanien

20 cl de sirop de sirop au sucre roux
75 g de beurre

1 cuillerée à café de gingembre en poudre
3 cuillerées à café de cannelle moulu
0,5 cuillerées à café de clou de girofle moulu
1 œuf + 1 jaune d’œuf
5 cl de crème
3 cuillerées à café de levure chimique
95 cl de farine T65

Mélanger tout et laisser reposer (afin de se développer le saveur des épices) dans le frigo jusqu’au lendemain. Partager le pâte en 30-35. Rouler et aplatir chaque partie. Faire cuire au four à 175°C pour 13-16 minutes.

Faustine est suédoise par naissance, bretonne par choix. Un jour, peut-être, elle sera française. Elle est écrivain et elle vit dans le Finistère.

Cherche-tu les commentaires ? On n'en a plus. (Dessolée !)
Continuons la conversations sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter